Article paru dans le journal “La Dernière Heure les Sports” du 22 mars 1995.

Sommaire

 

Le Père Samuel offre 300.000 F au Télévie……….13

 

Par l’intermédiaire de la Dernière Heure – Les Sports

 

 

Le Père Samuel bénit le Télévie

 
par un don de 300.0000 francs

 

 

 
Gosselies – Jusqu’il y a quelques jours, les dernières frasques médiatiques du Père Samuel remontaient à son passage dans l’émission C’est bon pour une fois, animée par Hervé Meillon, sur RTL-TVi. Sur antenne, c’était le 12 janvier. Mais l’enregistrement avait eu lieu beaucoup plus tôt : à la mi-novembre.

 

On se souvient que, dans un geste saint, le Père Samuel, accompagné de deux acolytes, avait entrepris, sans qu’on le lui demande, d’exorciser le studio 4 de l’avenue Ariane, et, en passant, c’est le pauvre Hervé Meillon qui a tout pris. À savoir le contenu d’un plein seau d’eau, en pleine figure.

 

Au moins, cela avait valu au réalisateur de l’émission quelques images très spectaculaires.

 

Il est prêt à entrer au Sénat !

 

On se doutait que le brave père purificateur au bon cœur ne tarderait pas à faire encore parler de lui, dans un sens ou dans un autre.

 

Le retour du printemps semble lui avoir redonné des ailes. La semaine dernière, le plus célèbre des concitoyens de Gosselies annonçait son intention de se présenter aux prochaines élections législatives où, pour un siège au Sénat, il sera le valeureux adversaire des ténors de la haute politique (MM. Jean Gol, Charles-Ferdinand Nothomb, Gérard Deprez, Philippe Busquin…).

 

Mais serait-ce pour démontrer qu’il ne se contente pas de promesses ? D’un grand geste, il offre la somme de 300.000 francs au Télévie. Tiens, les autres candidats verseront-ils aussi leur obole ?

 

Grâce à ses arriérés de salaire

 

Évidemment, il est permis – et légitime – de se poser la question : mais où donc le Père Samuel va-t-il chercher pareilles sommes ?

Sa réponse :

- Le Père Samuel : « Après la condamnation de l’évêque Huard, de la ville de Tournai, par la cour d’appel de Mons, son évêché a dû me verser une somme importante d’arriérés de salaire. De mon côté, j’avais promis de distribuer cette somme aux pauvres, aux sans-abri, aux Restos du Cœur et aux enfants atteints de maladies graves, telles que le cancer. »

 

Jamais encore, jusqu’à ce jour, les dons du Père Samuel n’avaient profité au Télévie.

 

- Le Père Samuel : « Avec la collaboration de votre journal, j’ai déjà versé, jusqu’à présent, une somme de 200.000 francs aux sans-abri ; une autre de 200.000 francs pour les Restos du Cœur ; et encore une de 200.000 francs destinée aux clowns qui, dans les cliniques, aident et soutiennent les enfants cancéreux. Toujours grâce à l’argent de mes arriérés, je voudrais, cette fois, faire un don de 300.000 francs à l’opération Télévie, en faveur des enfants atteints de leucémie. Une fois de plus, je veux le réaliser par l’intermédiaire de votre journal. »

 

Avec un don d’un tiers de million, il est évident que le Père Samuel va entrer parmi les vedettes du Télévie 1995, au même titre que des Patrick Bruel, des Michel Fugain, Salvatore Adamo, Jean-Michel Saive ou Richard Cocciante qui viendront animer la grande soirée finale, samedi, sous le chapiteau du cirque Bouglione, place du manège, à Charleroi.

 

À Charleroi, d’ailleurs, les locations ont déjà commencé. Il faut, pour obtenir un billet d’entrée, se présenter aux guichets du cirque. Les 200 francs que coûte l’entrée seront versés intégralement au Télévie.

 

Pour en revenir au Père Samuel, il prouve, par son geste, qu’il entend rétablir de bonnes relations avec RTL-TVi et les inonder parfois avec autre chose (de l’argent liquide !) que de l’eau, fût-elle purificatrice.

 

Eddy Przybylski

 

Le Père Samuel  veut inonder RTL-TVi de ses bienfaits…

(Ph. Didier Bauweraerts)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

To top