Ce 16 mars 2008, à l'occasion du Dimanche des Rameaux qui commémore l'entrée triomphale de Jésus-Christ à Jérusalem, le Père Samuel est monté sur un âne, à l'exemple du Christ, au milieu d'une foule de près de 2000 personnes qui chantaient en agitant des rameaux de buis et d'olivier, devant l'église Saint-Antoine-de-Padoue (Montignies-sur-Sambre).
 
Le quotidien belge La Dernière Heure, qui avait envoyé une journaliste sur place, a publié le lendemain un article dans lequel il est indiqué erronément la présence de 200 personnes. De plus, dans son article, la journaliste a oublié de préciser qu'après la sainte Messe et la procession, le Père Samuel a organisé une grande distribution gratuite de nourriture et de vêtements pour hommes, femmes et enfants dans la salle Saint-Augustin située à côté de l'église.

Jugez-en par vous-mêmes d'après les photos et les vidéos ci-jointes.

 

 



Article paru dans le quotidien « La Dernière Heure les Sports » du 17 mars 2008.

 

La procession du Père Samuel

 

Il a refait l'entrée triomphale du Christ à Jérusalem
 



 


        

    

MONTIGNIES-SUR-SAMBRE  ∆  Plus de 200 personnes ont assisté à la procession du dimanche des Rameaux effectuée hier par le père Samuel devant son église Saint-Antoine de Padoue.
Le père Samuel a effectué une sortie sur un âne afin de reproduire la scène de la Bible où Jésus est accueilli en héros par le peuple de Jérusalem.
Les participants l'ont ainsi acclamé en brandissant leur branche de buis pour que le père les bénisse. Certains n'ont pas hésité à jeter leur manteau par terre pour que l'âne marche dessus. "Si vous prenez la Bible à ce passage, vous verrez que c'est exactement ce qu'il est écrit , raconte Jacqueline. Les gens reconnaissent sa divinité."
 



    
 

 

    

Avant cette procession, le père Samuel a donné une messe en français et en latin. "Je suis présente car j'ai une grande foi en Dieu, raconte Marguerite. On a tous un but dans la vie et le mien, c'est le catholicisme. J'assiste à la procession depuis 1990. J'aime bien parce qu'il respecte la tradition du début à la fin. Pour moi, le père Samuel est mon vrai père spirituel. Lorsque j'avais des difficultés, il m'a donné le mot clé pour en sortir. Il est la bonté, la charité et la justice."
Joël va dans le même sens. "Il ne juge personne. Il écoute tout le monde, quelle que soit la couleur de peau ou la religion. Il est disponible tout le temps."
A voir la foule présente hier, la popularité du père Samuel n'est pas près de disparaître.

M.Ad.

 

Juché sur un âne, le Père Samuel a béni les centaines de fidèles venus assister à la procession du dimanche des Rameaux qui a suivi la messe en latin. (TTLAGENCY)

 

Ci-dessous l'article paru dans le journal :

 

D.H.  17 mars 2008   Procession du Pe?re Samuel:Mise en page 1

Ci-dessous les vidéos du dimanche des rameaux:

 

 

To top