Article paru dans le journal " La Dernière Heure les Sports " du 16 et 17 août 2003.


 

Les Fidèles
toujours aussi nombreux


 

Pour la procession, les ouailles du Père Samuel
se sont rassemblées à Saint-Antoine de Padoue

MONTIGNIES-SUR-SAMBRE  ∇  Il est 9 h lorsque les premiers fidèles arrivent près du parvis de Saint Antoine de Padoue. Très vite, les parkings des grandes surfaces à deux pas de l’église se remplissent. L’office religieux suivi de la procession et de l’homélie s’étalera jusqu’en début d’après-midi. Cette année, près de l’autel, des dizaines de bouteilles d’eau s’empilaient. Le Père Samuel semblait avoir prévu de quoi subvenir aux grandes chaleurs. Jeunes et moins jeunes se sont donc donnés rendez-vous pour honorer la Sainte Vierge en ce 15 août.

Pour le Père Samuel, ce jour était l’occasion de revenir sur la condition de la femme au 21e siècle. “Le drame, survenu il y a quelques semaines à l’actrice française, nous rappelle combien la femme est vulnérable. Combien d’entre elles sont encore battues et malmenées aujourd’hui. Or, elle doit être plus que tout honorée et respectée”.

Durant l’office, le prêtre guérisseur citera quelques grands auteurs tels que Balzac ou Victor Hugo, mais aussi Louis Aragon qui disait de la femme qu’"elle est l’avenir du monde” ou encore Napoléon en expliquant que “l’homme est l’ouvrage de la femme”. Il ajouta que selon lui, la femme est plus noble que l’homme.

Ensuite, la procession s’ébranla. La Sainte était suivie des consacrées. Ces femmes ont en effet choisi de vivre durant une année dans l’abstinence afin de rendre grâce. Les fidèles clôturaient le cortège tandis que les douze soeurs de la congrégation créée par le Père Samuel observaient la procession depuis le parvis de l’église. L’homélie s’est ensuite déroulée dans la plus grande des traditions. C’est d’ailleurs ce qui plaît aux fidèles. La plupart d’entre eux suivent le prête de Gosselies depuis plusieurs années. “Le Père Samuel applique à la lettre l’Évangile. Il inspire l’honnêteté. Il nous apporte le réconfort et la spiritualité”, rapporte une jeune femme venue de Charleroi avec toute sa famille.

M.I.G.


 

Au milieu de la foule et vêtu de sa soutane, le Père Samuel dégage toujours autant de charisme. Les fidèles sont venus de toute la Belgique pour assister à l’office et à la procession. (ASAP)
 
D.H. Les fide?les toujours aussi nombreux 16-17 aou?t 2003 :Mise

To top