Article paru dans le journal “La Dernière Heure les Sports”
du 10 décembre 2001.


 

ÉDITION BRUXELLOISE

 

DÉTENTE

 

Pas intégriste du tout !

(Raymond Arets)

Comme vous le lirez d’autre part dans votre quotidien préféré, l’inauguration de l’église Saint-Antoine-de-Padoue, l’ancien couvent des franciscains de Montignies-sur-Sambre, s’est déroulée hier devant de nombreuses personnalités pas fâchées d’entendre une messe en latin, dite pour la circonstance par le très médiatisé Père Samuel.

N’en déduisez pas cependant que cet officiant soit le plus heureux des hommes. Il l’était sûrement jusqu’à ce qu’il lise, dans la DH… dont il est un ardent protagoniste, un court article où il est qualifié de prêtre intégriste. Son sang… bleu n’a fait qu’un tour. Juste le temps de prendre une plume vengeresse pour remettre les choses au point dans une longue lettre qu’il a envoyée à Michel Marteau avec qui il entretient, depuis des années, des relations amicales… et folkloriques. N’était-ce pas Michel qui lui avait demandé de venir exorciser mon bureau pour me débarrasser de deux de mes tares, le cigare et le whisky ?

Vous l’avez compris, si ce n’est pas un droit de réponse que nous avons reçu, c’est bien imité. Mais non, c’est plutôt un message de déception bien compréhensible auquel j’avais simplement envie de donner écho. Parce qu’en bon athée que je suis, je ne voudrais pas qu’on prenne le Père Samuel pour ce qu’il n’est pas. Qu’on raconte qu’il est voyant, guérisseur, médium ou exorciste… pourquoi pas ? Mais je mettrais ma main au feu du bénitier qu’il n’a rien d’un prêtre intégriste.

Morceaux choisis :

« Dans l’esprit de l’auteur de votre article, tout prêtre qui ne porte pas un pantalon jeans est un intégriste. Mais alors, où allons-nous ? De grâce, ne faisons pas d’amalgame : ce n’est pas parce que je porte la soutane et que je célèbre la messe en latin que l’on peut me qualifier d’intégriste. Pour ma part, je pense -et cela dit humblement- être quelqu’un de très libéral, de très démocrate, de très social et de très intégral et non intégriste. Dans le passé, je vous ai dit avoir toujours voté pour l’homme estimable qu’était Jean Gol. Je continue à voter pour le Parti libéral. »

Voici une… confession politique qui ne fera pas plaisir aux vénérables ministre-président Van Cauwenberghe et bourgmestre Van Gompel, comme ils les appellent. Ils figurent parmi ses bonnes relations.

Une précision supplémentaire :

« Autre point erroné : je ne suis pas exclu de l’Église. Il est vrai que je suis en conflit avec l’Ordinaire du lieu. Mais soyez assurés que je fais partie intégrante de l’Église catholique et cela pour l’éternité. En tant que prêtre catholique, il est de mon devoir de combattre l’église bourgeoise, y compris les évêques et les cardinaux qui se tiennent éloignés du peuple et qui se contentent d’être chauffés, nourris, logés, pourris dans leur palais inquisitorial. D’ailleurs, le mot évêque ne figure dans aucun des quatre évangiles et le mot cardinal n’apparaît nulle part dans toute la Bible. S’il vous plaît ! Que ces évêques-là s’occupent de leurs prêtres pédophiles et nous laissent travailler en paix. »

Cela me semble une bonne conclusion à un débat qui, lui aussi, sera… éternel.

DH 10 de?cembre 2001  -Pas inte?griste du tout:Mise en page 1

To top