Ce dimanche 14 juin 2009, lors de la sainte Messe catholique en français et en latin, deux fêtes du calendrier liturgique ont été célébrées par le Père Samuel et ses fidèles: 

1) la fête du très Saint Sacrement, qui honore la présence réelle de Jésus-Christ dans le sacrement de l'Eucharistie (le pain et le vin qui deviennent le corps et le sang du Christ lors du Saint Sacrifice de la Messe). Pour honorer le Saint Sacrement, le prêtre place une hostie consacrée dans un objet liturgique appelé ostensoir (du latin ostendere, "montrer") afin de montrer aux fidèles cette hostie consacrée qui est le corps du Christ.  À cette occasion, le Père Samuel porte le Saint Sacrement en procession dans l'église, au milieu des fidèles qui s'inclinent ou s'agenouillent en signe de respect pour le corps du Christ. 

2) la fête de Saint Antoine de Padoue, patron de l'église de Montignies-sur-Sambre.  Religieux franciscain né à Lisbonne (Portugal, 1195) et mort à Padoue (Italie, 1231) à l'âge de 36 ans,  saint Antoine a été canonisé un an seulement après sa mort par Grégoire IX (178ème pape, 1227-1241) tant sa sainteté était manifeste de son vivant. Prédicateur zélé et infatigable mais aussi écrivain ecclésiastique de premier plan, saint Antoine, qui a été proclamé docteur de l'Église en 1940 par Pie XII (260ème pape, 1939-1958), demeure l'un des saints les plus populaires dans le monde. À l'occasion de cette fête, le Père Samuel organise une distribution de lys, fleur symbolisant la pureté et avec laquelle on représente généralement saint Antoine de Padoue.

 

 

To top