Headline title

You can write any description here or delete if you dont want to use this


Le 29 septembre 2010, le Père Samuel a été l’invité d’honneur de Suroyo TV, l’une des deux chaînes de télévision syriaques (araméennes) basées en Suède et dont les programmes sont diffusés notamment en Europe et en Amérique du Nord.
 

 

 Le Père Samuel invité par Suroyo TV 29 septembre 2010

 

L’émission consacrée au Père Samuel a duré près de deux heures. Il s’agissait d’un entretien avec le journaliste et présentateur Yawsef (Joseph) Beth Turo qui a commencé par présenter brièvement le Père Samuel avant de lancer un reportage retraçant, en images, quelques-uns des grands moments de la vie du Père Samuel.

 

La vie du Père Samuel au service du Christ et des hommes a commencé dans l’Église syro-orthodoxe au Proche-Orient, où il est né et où il est devenu moine.

Il est ensuite devenu prêtre de l’Église syro-catholique, au Liban (1967), et a officié en cette qualité aussi bien au Liban qu’en différentes régions de Turquie (Istanbul, Ankara, Mardin et Diyarbékir).

Au milieu des années 70, il est arrivé en Belgique où il vit depuis lors et se consacre au service de tous, croyants ou non et gratuitement.

Les photos du reportage montrent quelques-unes des innombrables personnalités rencontrées par le Père Samuel au cours de sa vie :

Les patriarches syro-orthodoxes Ignace Jacob III (1957-1980) et Ignace Zakka Ier Iwas (1980- ).

Les patriarches syro-catholiques Ignace Gabriel Ier Cardinal Tappouni (1929-1968),Ignace Antoine II Hayek (1968-1998), Ignace Moussa Ier Daoud (1998-2001), Ignace Pierre VIII Abd el-Ahad (2004-2009), Ignace Joseph III Younan (2010- ).

Les patriarches d’autres Églises parmi lesquels le patriarche maronite Nasrallah Cardinal Sfeir (1986- ) et le patriarche arménien catholique Nerses Bedros XIX Tarmouni (1999- ).

Des spécialistes du Moyen-Orient et d’autres personnalités qui prennent courageusement la défense des minorités juives et chrétiennes d’Orient :

Mme Anne-Marie Delcambre, docteur en droit et en civilisation islamique et professeur d’arabe.

Bat Ye’or, auteure de plusieurs ouvrages sur les juifs et les chrétiens en terre d’islam, et son mari,     M. David Littman, représentant d’organisations non gouvernementales auprès de l’ONU, à Genève, qui intervient régulièrement en faveur des juifs et des chrétiens d’Orient.

M. Daniel Pipes, historien et journaliste américain, spécialiste du Moyen-Orient et de l’Islam.

M. Jean-Claude Chabrier, musicologue et orientaliste français, ami du Père Samueldepuis près de 40 ans.

M. Jean Robin, journaliste et éditeur français.

 

Lors de l’entretien, a été diffusé un reportage montrant les temps forts de la messe de l’Assomption célébrée le 15 août 2010 par le Père Samuel en l’église Saint-Antoine de Padoue de Montignies-sur-Sambre. 

 

On y voit des chants et des prières en latin mais aussi en araméen, la langue du Christ, dans laquelle le Père Samuel a également prononcé le récit de l’institution, moment le plus solennel de la messe, au cours duquel le pain et le vin deviennent le corps et le sang du Christ par les paroles sacramentelles du prêtre. 
 

 

Après l’émission, les responsables de Suroyo TV ont fait visiter les locaux de la chaîne auPère Samuel qui, le lendemain de l’entretien télévisé, a rencontré des dizaines de familles araméennes.

 

 

 

 

 

 

 

0 Comments
Leave a comment

To top